Isolation phonique : l’autre isolation

Vous songez à isoler votre maison pour éviter les pertes de chaleur ? Bonne idée ! Avez-vous aussi envisagé d’améliorer votre isolation phonique ? Pas encore. Si vous faites partie des 8 Français sur 10 pour qui le bruit est une préoccupation importante, ce petit guide sur l’isolation phonique vous intéressera.

Avec Hellio Isolation,

baissez vos factures d'énergie

J'en profite
isolation phonique

L’isolation phonique, une nécessité pour votre domicile

Définition de l’isolation phonique

L’isolation phonique diminue nettement le bruit aérien et le bruit solidien (celui transmis par un solide comme un mur). Elle permet en même temps de jouer sur l’isolation thermique, améliorant les performances énergétiques du bâtiment. Le bruit est une source de désagréments, voire d’angoisse. L’isolation acoustique lutte contre cette gêne par l’installation de matériaux spécifiques conçus à cet usage.

Les sources du bruit

La circulation routière et les bruits de voisinage préoccupent respectivement 67 % et 65 % des Français (source : Le Monde). Des bruits comme un choc sur le sol, la télévision trop forte, sont aussi des sources d’irritation. Préoccupation ou source d’angoisse, les nuisances sonores ne sont pas anodines. Or, dans une maison comme dans un appartement, les endroits qui laissent passer le bruit sont nombreux. La fenêtre mais aussi la porte sont responsables. Le sol peut être le vecteur d’un bruit sur toute la surface d’un appartement ou d’une maison. Les murs eux-mêmes peuvent être la source de la propagation des bruits venant de l’extérieur ou d’un autre étage.

Isolation phonique : les solutions à envisager

Pour augmenter la performance acoustique de son logement, il y a plusieurs chantiers à mettre en œuvre.

  • Fenêtres : remplacer les fenêtres classiques par des fenêtres double vitrage.
  • Murs mitoyens : les renforcer avec un plâtre acoustique et une laine de roche ou des fibres végétales comme la fibre de bois.
  • Sol et plafond : limiter la propagation des ondes par le sol. Le meilleur matériau est le liège. La laine de verre ou de roche, plus abordable, peut également être une solution.

Isolation phonique de la toiture

La toiture est aussi un des endroits où le bruit passe le plus facilement. C’est aussi ici que les travaux sont les plus faciles à réaliser et les moins coûteux. En effet, l’isolation des combles par un artisan RGE limite fortement la propagation du bruit. Lorsque les combles sont perdus, l’isolation soufflage (éventuellement par épandage), souvent de la laine de verre, est la solution la plus simple. Elle est aussi très appréciée pour sa performance énergétique, limitant ainsi considérablement les déperditions en énergie d’une maison mal isolée.

Isolation phonique et isolation thermique sont liées. Ainsi, vos travaux d’isolation phonique auront un impact direct sur le confort thermique de votre maison. Certains sont simples à mettre en œuvre, à l’image de l’isolation des combles.

Isolation phonique, 3 points à retenir :

  • Le confort phonique est aussi important que le confort thermique, le bruit étant une source importante de désagréments dans une maison.
  • L’isolation phonique renforce l’isolation thermique de son domicile en empêchant l’air de passer ou en renforçant l’épaisseur des cloisons.
  • Petits et grands travaux peuvent être envisagés pour améliorer la situation.

Avec Hellio Isolation,

baissez vos factures d'énergie

J'en profite
WidgetAvisVerifies