L'ISOLATION DES COMBLES PAR SOUFFLAGE


Un comble perdu est une surface non habitée et non chauffée sous la toiture. Cela peut aussi être un comble dont l’aménagement est différé. Comme ces combles ne sont pas utilisés, il est possible d’isoler au niveau du plancher et donc de « condamner » ce dernier. L’isolation des combles perdus sera réalisée grâce à un isolant soufflé ou déroulé. L’isolation des combles par soufflage est performante du point de vue de l’isolation thermique de votre habitation. En isolant vos combles par soufflage, vous pourrez donc réduire vos factures d’énergie de chauffage d’environ 30% !

Rouleaux d’isolants ou isolation de combles par soufflage ?


Quel isolant lorsque les combles sont accessibles ?

Si vos combles sont accessibles, vous pouvez choisir une laine souple en rouleaux à poser sur l’ensemble de la surface du plancher, en remontant jusqu’à la sablière et en prenant soin de ne pas boucher les entrées d'air si la ventilation des combles s’effectue par les parties basses de la toiture. L’isolant choisi pour ce type d’isolation ne nécessite pas de tenue mécanique particulière et un isolant souple en rouleaux de lambda classique 0.040W/(m.K) peut tout à fait convenir. Dans la mesure où dans ce type de combles, vous n’êtes pas limités par la hauteur pour la réalisation de l’isolation, optez dans ce cas pour une épaisseur de 30 à 40cm, assurez-vous que même si les combles sont accessibles la résistance thermique R= 7 à 10m2.K/W, selon l’objectif de performance globale souhaité pour votre projet et si vous souhaitez bénéficier d’aides financières.

Avantages : plus net, non bruyant lors de la pose

Inconvénients : plus onéreux que le soufflage, plus difficile d’accéder aux recoins


Quel isolant lorsque les combles sont difficilement accessibles ?

Si vos combles sont plus difficilement accessibles (faible hauteur, absence de trappe d’accès) choisissez de préférence l’isolation par soufflage. Un isolant en vrac sera soufflée dans les moindres recoins sous forme de flocons. L’isolant en vrac permet de couvrir la totalité de la surface des combles et ce, beaucoup plus rapidement que des rouleaux.


L’isolation de combles par soufflage dure en moyenne 3h pour 100m2 dans le cas d’une laine de roche soufflée à plus de 30 cm d'épaisseur).

Le lambda (ou conductivité thermique) des laines sous forme de flocons varie (de 0,042 W/(m.K) à 0.048 W/(m.K). Le tassement de la laine, de la même manière, est inégal selon la nature de l’isolant, il est donc important de vérifier la classe de l’isolant choisi. Celle-ci apparaît sur le certificat Acermi du produit s’il est certifié ou bien sur l’Avis Technique du fabricant (www.cstb.fr).

Avantages : économique, rapide, épouse mieux les recoins

Inconvénient : bruyant lors de la pose (ne dure pas plus d’une demi-journée)


L’isolation des combles par soufflage c’est quoi?


L’isolation soufflée, une technique économique

L’isolation des combles par soufflage, ou isolation soufflée consiste à souffler un isolant qui se présente sous forme de « flocon » dans le toit d’une habitation. Ces flocons peuvent être constitués à partir de différents isolants. La ouate de cellulose ou la laine sont les plus courants. On parle de laine de roche soufflée ou laine de verre soufflée. Ces isolants répondent aux critères de performance thermique ainsi qu’aux normes anti-incendie. L’isolation par soufflage est la technique préconisée par Mes combles Gratuits : performante et rapide, elle peut être réalisée dans tous les types de combles. Cela concerne même ceux qui ne sont pas accessibles. Dans ces cas-là, une trappe d’accès sera créée pour permettre à l’artisan de souffler le matériel isolant.


L’isolation des combles par soufflage, la technique la plus rapide

Contrairement à l’isolation thermique des combles en rampants de toiture ou en isolant déroulé, la laine soufflée est une technique qui représente une mise en œuvre beaucoup moins complexe. L’intervention ayant lieu dans des combles non aménagés, les entreprises peuvent éventuellement travailler par l'extérieur, l'approvisionnement en matériaux est donc beaucoup plus rapide et facile. La laine de roche ou laine de verre est réduite en particules en forme de flocons avant d’être projetée dans un long tuyau. Ce tuyau est amené jusqu’aux combles perdus pour souffler la laine sur le plancher d’un grenier par exemple.


La laine soufflée exige de prendre quelques précautions

Il est important de bien prendre soin des bas de toitures (sablières) ou des entrées d’air, ces ponts thermiques doivent garantir une étanchéité au vent surtout pour les isolants à faible densité. En plus de l’épaisseur de l’isolant posé ou de son aspect, il est important de déterminé sa longévité et sa stabilité. Il y a plusieurs années, certaines entreprises de travaux ont dû intervenir à nouveau pour replacer l’isolant qui s’était entassé dans un coin des combles. Aujourd’hui les matériaux sont beaucoup plus efficaces, bien posés par nos artisans partenaires. Votre isolation des combles par soufflage sera rapide, efficace et économique.


L’isolation des combles par soufflage : les critères techniques à respecter


Les critères des matériaux pour isoler ses combles par soufflage (laine de roche ou laine de verre)

L’isolation des combles par soufflage est une technique éligible aux aides financières telles que le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique et à l’Eco-Prêt à Taux Zéro, à condition de respecter certains critères. Ainsi, votre maison doit avoir été construite il y a plus de deux ans. De plus, les travaux d’isolation doivent être réalisés par un professionnel qualifié, RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Enfin, les « flocons » d’isolant doivent être déposés de façon à atteindre la résistance thermique R ≥ 7 m²K/W. La technique d’isolation par soufflage proposée par Mes Combles Gratuits respecte l’ensemble de ces critères. De fait, cela permet de vous offrir l’isolation de vos combles par soufflage, ou de la financer à 50%, en fonction de vos revenus.


Les critères de pose de l’isolant (isolation soufflée)

Afin de bénéficier d’aides financières telles que le Crédit d’Impôts Transition Énergétique (CITE) ou la prime énergie CEE (Certificats d’Économies d’Énergie), il est important de connaître la réglementation en vigueur lorsque l’on entreprend des travaux d’isolation de combles par soufflage. En effet, l’entreprise de travaux qui réalisera votre isolation de combles devra justifier d’une mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification permet d’identifier les artisans habilités à réaliser des travaux d’économies d’énergie, formés à l’éligibilité des travaux de rénovation. Il est également important d’adapter l’épaisseur de laine de roche soufflée (ou laine de verre soufflée) en fonction du matériau choisi. En moyenne, pour l’isolation de combles perdus par soufflage, l’épaisseur au plancher est d’environ 30cm. L’entreprise de travaux partenaire de MesComblesGratuits.fr prend le chantier en photo à la fin du soufflage en disposant une réglette prouvant l’épaisseur posée. Notre bureau d’Audit et Contrôle vérifie chaque opération d’isolation de combles par soufflage, grâce à la facture mais aussi grâce à cette photo et une attestation sur l’honneur signée par le bénéficiaire et l’artisan.


L’isolation soufflée de MesComblesGratuits.fr en 7 étapes


1. Vérifications préalables à l’isolation de combles perdus

S’assurer de la résistance du plancher : le plancher doit pouvoir supporter le poids de la laine de verre ou ouate de cellulose. (Par exemple, un plafond en plaque de plâtre sur ossature métallique avec entraxe de 0.60cm supporte une isolation d’environ 9kg/m².)

Vérifier que le plancher est sain : le plancher ne doit pas avoir de trace d’humidité résultant d’infiltrations ou défauts d’étanchéité.

Contrôler l’étanchéité du plancher à l’air : un plafond réalisé en plaque de plâtre à l’étage du dessous sera en général bien étanche. En revanche, s’il s’agit d’un plancher fait de bois il est préférable de prévoir une membrane d’étanchéité à l’air avant la pose de l’isolant.

Le système de ventilation (groupe) doit être séparé de l’isolant et suffisamment éloigné pour ne pas aspirer l’isolant. Les gaines de ventilation doivent être calorifugées conformément à la réglementation. Le soufflage ne pourra le remplacer. On fixe donc les VMC en hauteur par rapport à la laine soufflée.

Une fois ces vérifications effectuées, les travaux peuvent commencer.


2. Pose de déflecteurs au niveau des pannes sablières

Si des orifices de ventilation sont placés en parties basses des toitures, il est important de poser des déflecteurs. Ces pièces évitent les entrées d’air directes sur l’isolant. Ils limitent aussi les risques de déplacement de la laine soufflée lors de mouvements d’airs importants ou de variations de pression.


3. Préparation de la zone de travail

Pour travailler dans les combles qui ne comportent pas de plancher, il ne faudra marcher que sur les solives. Pour son confort de pose, l’artisan pourra prévoir de larges planches pour se déplacer sur les solives. Pour l’isolation soufflée la préparation est plus évidente, un simple nettoyage du plancher et l’ouverture d’une trappe sont nécessaires.


4. Repérage des boîtiers électriques

L’artisan repère les boîtiers électriques et marque leurs emplacements à l'aide d’étiquettes de signalisation car après soufflage, ils ne seront plus visibles. L'étiquette doit être placée à l'aplomb du boîtier, au-dessus de l'épaisseur de laine de verre soufflée.


5. Pose des piges correspondant à la hauteur de la laine de verre soufflé ou laine de roche soufflée

L’épaisseur à souffler est également déterminée par la résistance thermique exigée (R = 7). L’artisan agrafe donc les piges (ou « petites règles ») perpendiculairement aux solives : leur base doit être posée contre le plancher ou à la surface de l'isolation existante.


6. Répartition des piges dans les combles perdus

Les piges sont réparties sur l’ensemble de combles. Elles permettent de repérer la hauteur de laine soufflée et donc de vérifier la bonne répartition de la laine sur la surface.


7. Piges graduées indiquant la résistance thermique atteinte

La graduation des piges permet de vérifier la résistance thermique atteinte lors du soufflage de laine. Ces piges, ainsi que la prise de photos sont indispensables à la vérification que les travaux ont bien été exécutés et que l’isolation de vos combles perdus est bien éligible au programme MesComblesGratuits.fr.



Vous êtes désormais incollable et connaissez par cœur l’isolation de combles par soufflage, ses techniques et sa réglementation thermique. Vous pouvez donc faire pleinement confiance à nos entreprises de travaux partenaires. Nos artisans sont tous RGE (Reconnus Garants de l’Environnement), forts de leurs expériences avec nos centaines de ménages bénéficiaires, ils sauront isoler vos combles perdus grâce à la technique la plus rapide, la plus efficace et la plus économique. Pour cela il vous suffit de remplir notre formulaire et faire le test d’éligibilité. En fonction de vos ressources nous vous permettrons une isolation de combles par soufflage jusqu’à 100% subventionnée. Un artisan partenaire vous rappelle alors pour vous proposer ses services d’isolation de combles par soufflage, et vous présente un devis à 0€ ou à prix réduit (11€/m2 maximum au lieu de 49€/m2)


Vous économiserez ensuite jusqu’à 30% sur votre facture énergétique chaque année. La sensation de confort dans votre logement augmentera, vous chaufferez moins votre maison et vous aurez valorisé votre bien puisqu’il sera plus performant. L’isolation de combles et définitivement l’opération de rénovation énergétique la plus facile à mettre en place grâce à MesComblesGratuits.fr.