Le point sur le chèque énergie pour l’isolation

Qu’est-ce que le chèque énergie ?

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz (TPN et TSS) pour aider les ménages à revenus modestes. Nominatif, il est envoyé une fois par an vers le mois d’avril, par voie postale. Son montant, calculé selon votre situation, varie depuis 2019 entre 48 et 277 euros (contre 48 et 227 en 2018).

Le chèque énergie est cumulable

avec les combles gratuits

J'isole pour 0 €
calcul chèque énergie

Comment obtenir le chèque énergie ?

Il n’y a pas de démarches à faire pour le recevoir. Le chèque énergie est automatiquement attribué selon les ressources et la composition de la famille. Il suffit d’avoir réalisé sa déclaration de revenus l’année précédente, même en cas de revenus faibles ou nuls. Deux critères sont retenus pour son attribution : le revenu fiscal de référence et la composition du foyer (nombre d’adultes et d’enfants à charge). Enfin, il faut habiter un logement imposable à la taxe d’habitation, même si vous en êtes exonéré.


Vous pouvez vérifier votre éligibilité ici.


Attention ! Vous ne devez en aucun cas communiquer vos informations bancaires ou personnelles à des personnes prétendant fournir le chèque. Aucun démarchage téléphonique ou à domicile n’est réalisé.

Le chèque énergie : une aide financière

Pour payer vos factures ou les réduire en finançant des travaux de rénovation énergétique : à vous de choisir la façon de profiter de cette somme !

Pour payer vos factures d’énergie

Vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour payer vos factures d’électricité ou de gaz naturel. Le paiement peut se faire en ligne ou en envoyant le chèque énergie par courrier directement à votre fournisseur. L’offre est également valable pour régler un achat de combustible comme le fioul, le GPL, le bois… Dans ce cas, l’opération se fait uniquement avec le fournisseur. Attention toutefois, les dépenses de carburant ne sont pas éligibles.


Les charges en logement collectif ne peuvent pas non plus être payées avec le chèque énergie. Toutefois, il pourra toujours être utilisé pour une facture d’électricité individuelle !


Enfin, si les charges de votre chauffage sont incluses dans votre redevance (dans le cas de logements-foyers conventionnés à l’APL comme les foyers de jeunes travailleurs et résidences pour personnes âgées), il suffit de remettre le chèque à votre gestionnaire qui déduira ce montant des prochaines redevances.

En route vers les économies

grâce aux combles gratuits

J'en profite

Pour faire valoir ses droits et réductions après des fournisseurs d’énergie

Les bénéficiaires du chèque énergie disposent d’avantages en cas de difficultés financières :

  • Si vous déménagez, vous ne paierez pas les frais de mise en service du contrat de votre fournisseur de gaz naturel et/ou d’électricité.
  • Si vous avez un impayé, vous pourrez faire valoir le maintien de la puissance électrique en période de trêve hivernale – soit du 1er novembre au 31 mars – et d’une réduction des frais d’intervention ou des frais liés à un rejet de paiement.

Pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Le chèque énergie peut vous aider à réaliser des travaux d’efficacité énergétique afin d’investir à long terme dans la réduction de vos factures. Certains travaux sont éligibles comme l’isolation des combles, des planchers et des murs, les équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire…


Seule condition : ces travaux doivent être réalisés par un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification délivrée par les pouvoirs publics est la garantie d’une formation spécifique à la spécialité de l’artisan dans la rénovation énergétique. Sans cette mention RGE, rien ne sert de donner votre chèque à l’entreprise d’isolation.

Pourquoi utiliser le chèque énergie pour l’isolation des combles ?

Les combles : 1ère cause de déperdition de chaleur

Pour faire de réelles économies d’énergie et donc de facture, isoler ses combles est « LA » solution la plus rentable parmi les travaux à prioriser. L’Ademe considère que l’isolation des combles représente 25 à 30 % de gains énergétiques après travaux. Son isolation doit donc être une priorité avant d’envisager des travaux au niveau des murs, du plancher, des fenêtres ou encore avant d’installer une chaudière plus moderne et moins énergivore. Bien sûr, l’ensemble de ces actions ont un intérêt pour baisser les dépenses énergétiques.

Comment utiliser son chèque énergie pour l’isolation des combles perdus ou aménagés ?

À savoir : tous les professionnels en charge de vos travaux de rénovation énergétique sont tenus d’accepter votre chèque énergie. Les artisans partenaires de Mes Combles Gratuits sont labellisés RGE, condition indispensable d’utilisation du chèque énergie dans le cas de travaux d’efficacité énergétique.


Si le chantier est réalisé avant la date de validité indiquée sur le chèque, vous pouvez payer directement votre facture avec votre chèque énergie. Si vous envisagez de réaliser ces travaux deux ans après, il est important d’échanger ce dernier avant la fin de sa date de validité sur www.chequeenergie.gouv.fr.

Découvrez les autres aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique

WidgetAvisVerifies